| Elhourrya

video

Soyez le premier a aimer ca

Elhourriya Zoom

social

 Dix ans, vingt ans et même trente ans,  c’est peu dans la vie d’une Nation ! Et pourtant, la dernière décennie qui vient de s’achever constitue  un tournant décisif de l’histoire de notre jeune Etat.

Au Brakna, et plus précisément dans la moughatta d’Aleg, les grandes manœuvres ont commencé.

 

La Mauritanie « vote », incontestablement, Macky Sall pour cette présidentielle 2019. De l’ingérence ? Non ! Une présomption par laquelle j’engage l’ensemble de mes concitoyens ? Encore non !

Le Carrefour d’Aleg a été ce dimanche soir, 03/02/2019, le théâtre d’une important manifestation politique consistant en le ralliement d’anciens « coalisés » avec le groupe de l’ancien ministre Mohamed Abdallahi Ould Ou

La présidentielle de 2019 n’aura aucun enjeu particulier, contrairement à ce que pensent bon nombre de nos analystes maison.

Par Yarba Ould SGHAIR, Secrétaire Exécutif de l’UPR

 

Actualités

Où en est la zone franche de Nouadhibou? Cette question revient au devant de la scène, suite à la tenue, dans la capitale économique du pays, et pour la première fois, du Conseil supérieur de l’orientation stratégique de ZFN,  le 21/01/2019, présidée par le Chef de l’Etat, M. Mohamed Ould Abdel Aziz.

La salle de réunion de la Banque nationale de Mauritanie (BNM) a abrité, jeudi 1 novembre 2018, un cercle de réflexion, devenu de tradition, autour du Partenariat Public Privé (PPP).

Alors que la Banque mondiale salue les progrès réalisés par la Mauritanie, « pour la troisième année consécutive », dans son édition 2018 du Doing Business, une publication du « Business-anti-corruption » dans laquelle ont donne comme référence la BM, elle-même (World Bank & IFC: Doing Business 2016), le Bertelsmann Foundati

La Banque Mondiale (BM) prévoit une croissance du PIB réel de la Mauritanie à 3,6 % en 2018, contre 3,5% en 2017, anticipé dans son rapport semestriel sur les perspectives économiques mondiales, publié mardi à Washington.

Le Soleil - Sans doute, le Conseil d’administration de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractive (Itie) ne s’est pas trompé, en désignant, au début de ce mois, le Sénégal comme le pays modèle en Afrique.

A l’issue d’une mission qui a séjourné à Nouakchott, du 8 au 21 mars 2018, et dirigée par Eric Mottu, les services du Fonds monétaire international (FMI) et les autorités mauritaniennes ont conclu un accord préalable au niveau des services, en vue de conclure la première revue du programme appuyé par la Facilité élargie de crédi