A Monsieur le Président à Néma: Le cri strident du palmier opprimé s’élève de Maaden El Ervane | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

A Monsieur le Président à Néma: Le cri strident du palmier opprimé s’élève de Maaden El Ervane

mer, 04/05/2016 - 14:22

 

Monsieur le Président,

Le Palmier, cet arbre providentiel cité dans le saint Coran 23 fois est menacé de disparition totale de Mauritanie  pour plusieurs causes  dont je cite , outre la mauvaise gestion des financements extérieurs qui lui sont affectés la mence du  Bayoud et de la sécheresse malgré son pouvoir de création de 80.000 emplois nouveaux créateur de 400 milliards d’Ouguiyas par , supérieur à l’emploi et à la recette totale annuelle des mines et de la pêche réunis en plus de la réforme de l’enseignement  et la prospérité du pays à faibles coûts et temps record.

 Je vous prie de lire la lettre du cri d’opprimé de notre cousin germain le palmier de l’Adrar, en ce moment de délestage du succés fracassant des gigantesques projets de l’Est qui ont coûté à l’Etat  plus de 100 milliards d’Ouguiyas en vue le soulager des souffrances anciennes et actuelles:

Hier, dans les années 70 le palmier , victime de la sécheresse a perdu 90% de ses forêts à Chinguetti et Ouadane ( ref stat. Publiées par l’UNESCO/96)

 Aujourd’hui et depuis les années 80 il est devenu victime de la Démocratie pour cause de la faible des populations électorales de l’Adrar :

Le palmier de l’Adrar qui continue à ce jour de fournir au marché de Nouakchott les 95% des dattes de qualité a commencé son martyr depuis que le Projet Oasis dans les années 80 à partager les financements qui lui sont destinés pour des raisons politiques électoralistes injustes dans 4 Wilayas qui ne produisent que 5% des dattes au marché

L’étape 4  actuelle du Projet Oasis en gestation au coût de 25 milliards d’Ouguiyas est de loin la plus injuste du fait qu’elle a ajouté 3 autres Wilayas  (Nouadhibou, Trarza et Brakna) aux 4 wilaya non adaptées non adaptées aux exigences écologiques du palmier d’une part et d’autre part il ne lui programme que la création de 10.000 palmiers à grands frais au moment où si nous avons éé consultés , il nous était aisé de lui programmer plus de 4.000.000 de palmiers sans besoin de financements extérieurs.

   Monsieur le Président, le palmier de l’Adrar estimé à 1000.000 de palmiers, principale source de nos revenus est menacé de disparition totale de Mauritanie pour cause de la mauvaise gestion des ressources naturelles (eaux, soleil, les jeunes) et l’indifférence au Bayoud qui vient de détruire 14.000.0000 de palmiers à nos frontières (Maroc et Algérie). Il revient aussi à l’Etat de nous consulter pour élaborer une stratégie urgente de lutte préventive prophylactique et scientifique dynamique  contre ce fléau et autres déprédateurs qui menacent le palmier.

Monsieur le Président permettez moi  de vous dire que le manque d’écoles secondaires dans les Oasis et petites localités provoque annuellement un exode rural massif vers les centres urbains laissant le palmier à la merci de la soif et des maladies.

Monsieur le Président , en écoutant votre discours à Néma j’ai été partagé par deux sentiments nationaliste et régionaliste :

 Celui nationaliste est ma grande joie d’apprendre que le probléme de l’eau du Hodh sera résolu par le Projet historique du Dhar car j’avais servi à Néma en 1981 et vécu le litige sanglant  sur l’eau entre les deux puissantes tribus de Oulad Sidi et Tenouajiou sur ‘’les puits de Sayle et Issil’’ qui m’ont amené à prendre une initiative personnelle de reconciliation par le regroupement de 18 chefs réligieux et de tribus dans la maison de Feu Ahmed ould Kbar (Allah yerhmou). Initiative non autorisée par mon Wali B.A.I. (qui me disait que le Président Haydalla ne pardonne pas aux Administrateurs qui valorisent les ‘’féodaux’’, chefs réligieux et tribaux dans le réglément des conflits).

Sans cette initiative d’urgence qui  permis deux semaines de réunions intenses et continues les nombreux blessés à l’hopital des tribus et dans la Prison qui juraient de se venger incitaient les tribus des deux hodhs à s’armer pour engager une guerre civile sur l’eau.

 

Mon sentiment régionaliste  est que j’ai été ‘’grisé de jalousie’’ pour l’intérêt que vous accordez au Hodh  par rapport à l’Adrar.

 Monsieur le Président permettez moi de vous présenter les doléances suivantes qui lévent l’injustice vécue du palmier de l’Adrar:

 Je vous prie de sauver le palmier de sa disparition et de le développer à travers la discussion et l’engagement du Projet intégré d’Oasis modernes pour les jeunes  et Educatif  de type Oughoul el ouahatt intensif et gratuit objet de ma lettre N° 99 datée du 5/4/2016 à votre adresse et celles de 13 Ministres (Education, Agriculture, finances, intérieur, Hydraulique, Emploi, jeunesse...) et Walis de l’Adrar et de l’Inchiri tous concernés par le Projet intégré.

 En cas d’acceptation de me recevoir en qualité soit d’expert connu en developpement agricole (1984) et éducatif (1994 à 2008) soit en qualité d’élu local soit en qualité de Notable de l’Adrar soit en qualité de société civile soit le tout à la fois je vous exposerai comment ce Projet intégré garantit :

1-    Une réforme de l’Education  communautaire gratuit et intensif ( 2400 heures/an au lieu de 700 h/an du systéme traditionnel destructeur de l’avenir scolaire de 95% ) qui doit , du moins je le souhaite, décoller le 18 juillet 2015 à partir du Centre de la Commune de Maaden au profit de 24 Oasis d’Aoujeft (voir étude jointe à la réquête sus évoquée) .  Systéme qui économise 90% des coûts usuels de l’Etat et des Parents d’éléves avec un taux d’admission au Bac scientifique de 70% à l’âge de 14 et 15 ans.

 

Le projet intégré (volet éducatif) fera tache tâche d’huile dans toutes les localités pauvres et enclavée dans les 228 communes du pays  dés son engagement.

2-     La sauvegarde et le développement du palmier à travers l’engagement de l’implantation de 4.000.000 de palmiers (immunisés du Bayoud et à hauts rendements de 100 kg/ palmier au lieu de 20Kg)  dans des Oasis modernes des jeunes irrigués par photovoltaïque à distances par téléphones  portables au lieu des 10.000 palmiers annoncés par le PDDO pour l’Adrar sur financements extérieurs.

 Ce projet intégré de sauvegarde du devin palmier apportera au pays  en 2023 un revenu annuel de 400 milliards d’Ouguiyas/an au profit de  40.000 à 80.000 jeunes et une réforme de l’Education porteuse de 30.000 docteurs scientifiques à l’âge de 20an pour engager une nouvelle ére d’émergence du pays par ses ressources humaines.

 Nouakchott le 4 Mai 2003

Cheikhany ould sidina

Maire de Maaden el ervane