Pourquoi je vote les amendements constitutionnels ? | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

Pourquoi je vote les amendements constitutionnels ?

sam, 01/07/2017 - 20:06

A quelques jours de la fin du prolongement du RAVEL,  je me suis  déjà inscrits et- fais inscrire le plus grand nombre de personnes sur lesquels j’ai de l’influence. Chez moi c’est la mobilisation générale autour d’une question cruciale sur l’avenir de la Mauritanie. C’est normal me diriez-vous parce que vous êtes l’un des « safagas » du Pouvoir en place. 

Que m’importe parce que ce que c’est avec conviction que j’ai décidé de soutenir les amendements constitutionnels. Par ailleurs, je considère que tout ce qui a été entrepris depuis l’accession au Pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz vise à construire un pays fort et tourné vers le progrès.  C’est  donc un choix guidé par des raisons objectives que je tenterai d’énumérer ici sans pour autant obliger quiconque à y adhérer.

Mohamed Ould Abdel Aziz, n’a-t-il donné redoré un blason terni par de longues années de mauvaises gestions et de tergiversations qui ont discrédité le pays ?

-  Devant l’instabilité ambiante dans le monde et surtout dans la sous-région,  Mohamed Ould Abdel Aziz a rendu sa fierté à nos forces armées, qui avec lui, ont revêtu un nouvel habit : celui de la sécurisation du territoire et de la protection du territoire.  C’était le premier pilier sur lequel  un pays doit  compter pour sa stabilité, le Président de la République l’a bien compris en dotant nos forces armées de moyens nécessaires pour en faire une armée crainte et respectée.   Qui peut le dementir aujourd’hui ?

-Devant la gabegie qui s’était installée des  décennies durant,  Mohamed Ould Abdel Aziz s’est  ensuite attaqué à qui profitaient en toute impunité des biens du peuple et cela lui a valu bien des guerres et plein de coups bas. Seulement cela ne l’a pas arrêté.  Grâce à des orientations fermes, le Gouvernement du Premier Ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine, a pu mener bien de chantiers et l’assainissement des finances publiques est toujours en cours.

-Mohamed Ould Abdel Aziz s’est ensuite attaqué aux  chantiers nombreux pour rendre les villes accessibles (routes et goudrons) et surtout en donnant aux principales villes un aspect qui pousse à l’optimisme : Electrification tous azimuts, forages, écoles, infrastructures routières, hôpitaux, stades, maisons des jeunes, etc. Parmi les grandes œuvres, on peut citer l’aéroport Oum Tounsi, aujourd’hui réalité, qui était chimère pour les nombreux ennemis du progrès.

- Au niveau des libertés, le Président de la République en a tellement fait que c’est devenu un champ fertile pour tous les subversifs et mal intentionnés. Aujourd’hui chacun peut dire ce qu’il veut et faire ce qu’il veut au point que certains exagèrent et font de la surenchère pour tirer profit des causes perdues d’avance et qui ne sont plus d’actualité. 

-Sur le plan diplomatique, le Président de la République a donné à la Mauritanie dans le concert des nations. Aujourd’hui  il ne s’agit plus de remplir une chaise par une présence mais de donner son avis d’où  son implication personnelle dans les règlements de certains conflits régionaux.  Dans la foulée la  Mauritanie a pris la Présidence de l’Union Africaine et ensuite la Ligue Arabe et elle est derrière la création du G5 Sahel. Quelle fierté pour nous autres mauritaniens,  par le passé habitués à rester dans l’ombre par manque de leadership.

-Au niveau démocratique, l’opposition a demandé le dialogue, Mohamed Ould Abdel Aziz, élu démocratiquement par le peuple, a accepté le dialogue et même les conditions de l’opposition. Malheureusement une partie de l’opposition n’a pas voulu suivre ce dialogue pour des raisons qui ne sont pas connues.  Il faut dire que depuis son arrivée au pouvoir le Président de la République n’a jamais fermé la porte au dialogue.

-Devant la marginalisation de la jeunesse, le Président de la République, fidèle à ses promesses de campagnes, a responsabilisé les jeunes  en les impliquant au centre des décisions. Aujourd’hui plusieurs sont membres du gouvernement et un haut conseil de la jeunesse a été mis en place. La création d’un ministère en charge de la jeunesse et des sports, la mise en place d’un fonds des recettes douanières, les AGRS, sont autant d’atouts pour épanouir la jeunesse Ne sommes nous pas dans l’ère de la Mauritanie qui gagne. Pour nous autres sportifs nous n’avons jamais obtenu autant de soutien et d’intérêt.

Sans être exhaustif, voilà quelques raisons qui me poussent à m’invertir à fond dans la réussite du vote pour les amendements constitutionnels, qui constituent à mon avis, une vision du Président de la République pour un avenir radieux pour notre pays.

 

Mohamed Ould Feily dit Antar

Conseiller Technique au Ministère de la Jeunesse et des Sports