A leurs Majestés, Excellences, Altesses, etc... | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

A leurs Majestés, Excellences, Altesses, etc...

jeu, 28/06/2018 - 12:25

D’emblée, je tiens à vous dire, Majestés, Excellences, Altesses et tous les autres, que vous avez bien fait d’accepter de venir chez nous. Cette terre d’hospitalité légendaire et de générosité ancestrale est fière de vous recevoir et son peuple de héros vous accueille les bras grand ouverts.

Notre culture, lorsque nous étions nous-mêmes, nous interdisait de faire des déballages devant les visiteurs. Comme la mondialisation, dont vous avez sans doute entendu parler, a été pour nous une cause de profonde et irrémédiable acculturation, nous nous permettons, maintenant, de déroger aux règles de notre défunte culture.

Ne soyez donc guère surpris de voir quelques déclarations d’opposants par-ci ou d’opposés par-là, qui vous livrent leur lecture de notre situation sociale, politique, économique ou toutes à la fois. Ne vous étonnez pas, non plus, de lire des déclarations tonitruantes d’activistes défenseurs des droits humains qui vous décrivent un état apocalyptique de transgressions, d’inégalités, voire de ségrégations. Nous sommes confiants que vous ne serez pas particulièrement  choqués car, nous le  savons pertinemment, c’est exactement comme chez vous. Chez nous et chez vous vous c’est tout comme, c’est kif-kif.

S’il arrivait qu’on vous parlât de sécheresse, voire de famine chez nous, ce ne sont que des « hallucinations propagandistes inventées par des ennemis intérieurs et extérieurs de notre chère patrie ». Il s’agit tout simplement de «déficit pluviométrique grave» et de « malnutrition aigüe ». Malheureusement, il se trouve que nous avons des opposants et opposés qui n’ont pas le moindre sens de la nuance ni de l’idiomatique qui différencie le sens et la signification.

Ces envieux d’opposants et opposés ne vous diront pas, par exemple que, grâce aux efforts du régime actuel durant ces dernières années, les pluies commencent à tomber sur une partie du pays et qu’il suffit, seulement, d’attacher encore la ceinture, tout en restant attaché à la direction nationale.

Ils prétendront, ces mêmes propagandistes, nostalgiques de «périodes et pratiques révolues » ou « rêveurs d’ères nouvelles » qui ne viendront jamais, ou, tout au moins, tant que nous serons là, que le pays avait d’autres exigences existentielles que la tenue de sommets de « prestige personnel », furent-ils arabe ou africain. C’est méconnaitre la Géographie, l’Histoire et l’instruction morale, civique et religieuse (IMCR pour les habitués). C’est ignorer l’existence d’africains arabes et d’arabes africains. Cheikh Anta Diop du Sénégal disait que les égyptiens étaient noirs (certains le sont toujours). Si les égyptiens ne disent pas que les Sénégalais étaient des arabes, c’est qu’ils sont, tacitement, d’accord avec cette assertion.

Ils vous diront, nos opposants et opposés, que la ville de Nouakchott, notre (toujours) jeune et (potentiellement) belle capitale, n’est pas entièrement, totalement et durablement propre. Ce que vous en avez vu, Majestés, Altesses, Excellences et les autres, vous prouve, suffisamment et éloquemment, que les propos de ces « frustrés » sont vicieux, pernicieux, capricieux, tendancieux, mensongers, etc…

 

S’ils prétendaient que nous n’avions pas les moyens d’accueillir votre/notre Sommet, jetez votre auguste regard dans la salle de réunions de cet imposant palais, comme une soucoupe extra-terrestre, flambant neuf, implanté juste là où il vous fallait, proche de votre lieu de débarquement (touchez le bois) et de départ (d’ici tout au moins).

Ne croyez pas, comme le prétendent certains, que c’est celui d’Amman en Jordanie qui aurait été copié ou fait l’objet d’une transportation à l’instar de la tente venue, parait-il, de Russie pour les besoins du sommet arabe. Celui-là, c’est autre chose ! Il a été construit spécifiquement pour vous à l’occasion de votre sommet qualifié d’«historique » bien avant sa tenue. Il porte même le nom des almoravides,les «Mourabitoune », celui-là même que nous avions chèrement dédié à notre équipe nationale de foot qui, depuis lors, ne passe pas inaperçue au cours des CAN, CHAN et autres compétitions de grand niveau. Avec le baptême de ce centre de conférences, nous voulions aussi marquer notre « orientation » politique vers une Afrique du nord qui nous a déçus, plutôt que vers un sud que nous hésitons toujours à intégrer. C’est aussi, avec l’aéroport «Oumtounsi »qui, pour une fois, vous a vus toucher le sol, la démonstration de notre attachement à nos «vaillants résistants » qui ont su bouter les colons, malgré eux, loin de notre territoire.

Mais comme vous, nous les laissons s’exprimer, les opposants et opposés, car, comme vous aussi, nous sommes démocrates et républicains. Républicains et démocrates exactement comme aux States. Comme vous, nous sommes de ferventes adeptes de la démocrature. Comme vous, nous sommes  riches de nos expériences de situations exceptionnelles et celles d’exception, de nos transitions, de nos rectifications et redressements, de nos dialogues inclusifs et ceux exclusifs, ainsi que de nos votations avec observateurs sans significatives observations. Comme vous aussi, nous sommes fiers, comme un paon qui fait la roue, de nos retours cycliques, comme de piètres joueurs de Monopoly, à la case départ, sans gagner, à part les « biens-nés » d’entre nous, un gros lot.

Voilà quelques exemples de ce qu’ils vous ont dit, diront ou diraient. Nous nous sommes limités à ces éléments pour ne pas perturber votre concentration sur vos importants sujets du « sommet ». Il y’en a qui, nous ne pouvons que le mettre en exergue, ne laisse pas du tout  indifférent : la corruption. Il parait que vous allez en débattre, entre autres,  au cours de cette rencontre déjà «historique ». Vous avez fait le bon choix. Un tel thème de prédilection, maîtrisé aussi bien par vous-mêmes que par vos collaborateurs, des représentants dits « permanents » aux ministres itinérants, est un choix génial. Il faut toujours choisir là où on excelle, on brille et on a de la valeur ajoutée, particulièrement pour soi. Nous savons que vous allez, à défaut de bien savoir partager, tout au moins, échanger vos (très) riches expériencesen la matière.

En vous souhaitant bon séjour chez nous/vous, pouvez-vous, Majestés, Excellences, Altesses et consorts, charger vos communicateurs de nous édifier sur ce qui a changé entre l’OUA et l’UA, à part le « O rond » qui a été perdu sans grands regrets ?

 

Belle Plume

28 Juin 2018