Ouverture de la campagne électorale : Ould Oudaa sonne la reconquête à Rosso | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

Ouverture de la campagne électorale : Ould Oudaa sonne la reconquête à Rosso

dim, 19/08/2018 - 10:58

 

La campagne pour les élections générales en Mauritanie (municipales, législatives, régionales) a démarré, jeudi 16 août 2018, à 00 heures sur toute l’étendue du territoire nationale. On peut dire alors que les paris sont lancés entre les 98 partis politiques en compétition.

 

Au niveau de la wilaya du Trarza, la bataille qui s’engage est celle de la reconquête, notamment à Rosso où tous les sièges électifs (maire et députés) étaient aux mains de l’opposition. L’ampleur de la tâche n’échappe apparemment pas au Directoire de l’Union pour la République (UPR), le parti au pouvoir, qui a, selon les observateurs locaux, envoyé une équipe de choc dans cette wilaya réputée des plus difficiles : Mohamed Abdallahi Ould Oudaaa, ministre de l’Equipement et des Transports, l’ancien ministre, Bâ Ousmane, actuel ambassadeur de la Mauritanie à l’Onu et Sid’Ahmed Ould Bouh, ancien directeur du département du développement au sein de la Zone Franche de Nouadhibou (ZFN) et ancien cadre de la Banque mondiale.

Le choix de cette équipe a aussi été salué, lors de l’ouverture de la campagne, dans le quartier populaire de Satara, par tous les intervenants, cadres ou simples militants. Et, en effet, le parcours exceptionnel et l’expérience du ministre Ouadaa plaide pour lui.

Son management à la SNIM (Société nationale industrielle et minière) et, plus récemment, la réussite qu’il a eu avec l’organisation du 31ème Sommet de l’Union africaine (UA) le confirme comme l’un des hommes clés sur lesquels le président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, compte pour assurer – et s’assurer – de la poursuite du Plan de développement, à moyen et long termes, mis en œuvre pour la Mauritanie à partir de 2009.

C’est l’essence même du discours d’ouverture de la campagne que prononcera le coordinateur général du Trarza et qui sera repris, avec la touche particulière à chacun, par tous les intervenants à cette première soirée électorale qui a duré deux heures d’horloge, avant de se prolonger par une marche motorisée.

Le candidat de l’UPR à la mairie de Rosso, l’ancien ministre Bemba Ould Dramane, part donc confiant. Fils de la ville, il semble avoir cette fois-ci tous les atouts de son côté, même s’il fait face à une forte concurrence de la liste APP-Al Wiam dirigée par Ahmed Samba Ould Abdallahi, un jeune loup de la politique issu de l’école Messaoud Ould Boulkheir.

L’ancien ministre du Commerce peut aussi compter sur le soutien du maire sortant Sidi Diarra qui n’a pas désiré remettre en jeu son fauteuil de maire-député mais d’épauler des « choix judicieux du président Aziz et de l’UPR » pour la ville de Rosso. « J’ai fait ce que j’ai pu, mais je pars confiant que Bemba fera plus parce qu’il en a les moyens de par ses compétences et la confiance que lui accorde le président Mohamed Ould Abdel Aziz », dira Sidi Diarra dont c’est probablement l’un des derniers discours en tant que maire-député de Rosso.