Campagne de l’UPR à Nouadhibou : « Le parti doit disposer d’une écrasante majorité à la prochaine Assemblée Nationale » | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

Campagne de l’UPR à Nouadhibou : « Le parti doit disposer d’une écrasante majorité à la prochaine Assemblée Nationale »

lun, 27/08/2018 - 22:45

« Le parti doit disposer d’une écrasante majorité à la prochaine Assemblée Nationale », dixit Dr Sidi Ould Salem.
La section 5 de l’UPR a organisé ce lundi 27 aout 2018après midi avec l’appui des travailleurs de la SNIM un imposant meeting place 12 millions de tonnes dans le cité Cansado. Les habitants de la cité habitués aux confins de leurs maisons sont, cette fois-ci, sortis nombreux pour signifier leur soutien aux candidats de l’UPR à Nouadhibou et montrer leur attachement au programme du Président de la République.
Avec un podium décoré par les portraits des candidats et les slogans de l’UPR et un écran géant faisant défiler les images des grandes réalisations du Président de la République SEM Mohamed Ould Abdel Aziz, les organisateurs ont fait appel à des troupes musicales de la ville pour apporter de l’animation.
C’est dans cette ambiance et au milieu d’un public nombre que le Président de la section 5 de l’UPR Monsieur Baba Ould Mohd Vall s’est réjoui de la présence du Directoire de campagne sous la présidence du Dr Sidi Ould Salem, des responsables du parti et des candidats pour la députation, la Mairie et le conseil régional : « Nous sommes heureux de vous accueillir ici à Cansado qui est entièrement acquise aux candidats de l’UPR », at-il lancé en revenant sur le travail de proximité fait par sa section pour sensibiliser le plus grand nombre de personnes.
Pour sa part, Monsieur Hama Ould Chreif, il a déclaré que le meeting ne se limite pas seulement à l’espace géographique de la place de 12 milles tonnes mais bien au delà parce que les travailleurs de la SNIM bien occupent un espace beaucoup plus grand et avec plus d’influence : « C’est sur cela que nous comptons pour faire passer nos listes au premier tour le 1er septembre prochain ». Pour finir, il a appelé les militants et sympathisants à venir nombreux ce mardi pour accueillir le Président de la République SEM Mohamed Ould Abdel Aziz.
Monsieur Mahfoudh Ould Beibeni, Directeur des Ressources Humaines de la SNIM, a lui pris la parole au nom des travailleurs de la Snim en souhaitant la bienvenue à l’ensemble de la délégation. Il a assuré le directoire de campagne du soutien total des travailleurs de la SNIM, qui selon lui, sont conscients que la voix du progrès passe par une continuité du programme du Président de la République SEM Mohamed Ould Abdel Aziz. « Nous soutenons fermement les candidats UPR pour les différents poste et nous allons voter massivement le 1er septembre prochain », a-t-il indiqué.
De son côté, l’homme d’Affaires Cheikhani Ould Mohamed Beitat, il n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer ceux qui, selon lui, « essaient de semer le doute dans l’esprit des militants en parlant de candidats de la majorité » : « les candidats de l’UPR sont les seuls qui portent son programme et ne vous laissez surtout pas berner », a-t-il souligné. Poursuivant, il a lancé des piques à ceux qui sont contre le régime du Président Mohamed Ould Abdel Aziz en disant : « Ce sont les gabégistes, les extrémistes qui sont contre ce régime». Enfin, il appelé l’ensemble des ressortissants du Trarza à un grand meeting dans la soirée.
Mohamed Saleck Ould Beyah, le coordinateur départemental de la campagne, est quant à lui sur les raisons qui font que le Président de la République fasse campagne pour les candidats de l’UPR : « Ce n’est un secret pour personne le Président de la République fait campagne pour ses candidats parce qu’ils portent ses projets et ils seront capables de les réaliser grâce à vous militants et militantes », a-t-il lancé à la foule. Il a terminé en leur demandant de se mobiliser massivement pour l’accueillir ce mardi et surtout voter en faveur de l’UPR.
Mohamed El Mamy Ould Ahmed Bezeid, qui était au milieu des siens à la SNIM parce que cadre de cette société a lui expliqué les enjeux du Conseil Régional, qui selon lui constituera l’épine dorsale du développement pour toute la région. Devant un public conquis d’avance, il a demandé à ce que tout le monde vote massivement pour l’ensemble des candidats de l’UPR : « Nous sommes une équipe et nous devons passer ensemble au 1er tour ».
Gardant le meilleur pour la fin, Dr Sidi Ould Salem, le coordinateur de la campagne a harangué la foule : « Notre pays jouit de la stabilité et de la sécurité grâce à la clairvoyance du SEM le Président de la République. Chacun de nous peut dormir tranquillement ce qui n’était pas les cas les années passées. Au niveau des libertés, la presse fait ce qu’elle veut et exagère même le plus souvent. Soit. Nous ne disposons pas de prisonnier politique. Seulement cela ne veut pas dire que le désordre doit être accepté. Il y a des lois et des règles qu’il faut accepter », a-t-il lancé.
Poursuivant, il est revenu sur l’importance que l’Etat accorde à la SNIM dont les entrées constituent, selon lui, 18% du budget de l’Etat. « Certains pensent qu’il s’agit d’un gâteau que l’on doit se partager mais la SNIM est un société dont la gestion revient à ces cadres et qui doit être préservée et c’est ce que le Gouvernement fait. Je dis certaines choses parce que je m’adresse à une certaine élite. Certains pensent que notre pays est très riche et que l’on peut tout se permettre. A voir de plus près qu’est ce que nous exportons mais à part le fer, le poisson, et un peu le pétrole qui s’est arrête. Le fer dépend des fluctuations des marchés et il est concurrencé par d’autres métaux. Nous devons donc préserver les acquis pour les générations futures et continuer à travailler comme l’a fait le Président de la République ces dix dernières années à travers de nombreux projets de développement ».
S’adressant aux cadres et travailleurs de la SNIM, il les a félicités pour le travail qu’ils accomplissent tous les jours pour faire avancer le pays mettant un point d’honneur aux divisions et autres idées malsaines, selon lui, que certains font circuler. « Certains mettent en avant l’esclavage pour semer la division. C’est un faux problème parce que l’esclavage a existé bien avant dans toutes les époques. Il est très noble de lutter contre cela sans toutefois en faire un fonds de commerce. C’est malheureusement ce que nous vivons ici chez nous ». Poursuivant, il a cité en exemple l’inexistence de noirs dans certains gouvernement comme le Maroc, la Tunisie et l’Algérie : « Et pourtant, il y a des communautés noires », a-t-il lancé. Dans le même ordre d’idées, il est revenu sur l’époque où il militait parmi le mouvement El Hor qu’il dit avoir quitté parce que l’on n’acceptait pas l’autre : « Nous sommes une seule nation et nous devons vivre ensemble en toute harmonie pour faire avancer le pays. Les séquelles de l’esclavage existent partout et nous luttons contre. Tout le reste n’est que faux problème ».
Pour finir, le Coordinateur de la Campagne, qui encore une fois, a tenu a félicité les travailleurs de la SNIM, a demandé aux militants et militantes de faire passer les candidats de l’UPR au premier tour afin de poursuivre l’œuvre de développement entamée sous la magistrature de SEM Mohamed Ould Abdel Aziz ; « Le parti doit disposer d’une écrasante majorité à la prochaine Assemblée Nationale. Notre seule arme démocratique sera cette majorité au Parlement. Sans elle, il ne sera pas possible de faire passer nos projets. Les conditions de cette majorité ne peuvent être réunies dans une configuration caractérisée par des divisions ethniques et tribales. Alors donnez nous cette majorité, le 1er septembre prochain », a-t-il conclut.

Mohamed Feily dit Antar