Le « gri-gri » de Mondafrique c’est Ould Abdel Aziz | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

Le « gri-gri » de Mondafrique c’est Ould Abdel Aziz

jeu, 17/01/2019 - 21:17

Je pensais sérieusement qu’on était les seuls à pratiquer le "journulisme" (ou peshmerguisme, si vous préférez) mais je viens de découvrir que la pratique est universellement plus dégueulasse. Dites-moi, au nom de quoi, de quelle liberté d’informer, un média de renommée mondiale, comme Mondafrique, s’intéresse-t-il "au gri-gri" d’Aziz? On peut me rétorquer : de quoi je me mêle ? Ma réponse est simple : « j’exerce le même droit que j’ai toujours eu d’évoquer, en long et en large, les travers du pouvoir, sans être « engagé » (ou embarqué) par une quelconque opposition.

Les journaux « mercenaires » ne sont pas seulement ceux qui roulent pour le pouvoir. L’opposition  - et certains opposants - ne sont pas blancs comme neige.

Le « combat » de Mondafrique et de Sherpa gagnerait en légitimité si ces deux « bêtes » noires du pouvoir mauritanien actuel se départissent de cet acharnement, loin d’être gratuit, sur un pouvoir qu’ils ignoraient jusqu’au jour où ils furent aiguillonné par des individus qui lui en veulent à mort.

Sans entrer dans les détails d’une « guerre » qui ne sert nullement les intérêts de la Mauritanie et des mauritaniens, il faut quand même reconnaître la futilité – le ridicule plutôt – d’écrits qui relèvent d’une certaine fébrilité due à la faiblesse des arguments. Comme cette histoire de « gri-gri » à laquelle même les enfants adeptes des histoires de forêts et de savanes ne croient pas. Et qui montre que l’auteur de cet article est un adepte des combats de lutte au Sénégal. La preuve, peut-être, qu’il a suivi et assimilé les préparations mystiques d’avant accrochage, et qu’il est obligé, pour assurer la continuité du « contrat », de tirer régulièrement sur une cible précise : Ould Abdel Aziz. Son « gri-gri ».

Sneiba Mohamed

 

Article de Mondafrique : https://mondafrique.com/mauritanie-le-grigri-du-president-aziz/