28 NOV. 2015/ Les Facteurs Bloquants D’une Fête Nationale | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

28 NOV. 2015/ Les Facteurs Bloquants D’une Fête Nationale

lun, 30/11/2015 - 15:34

Le cinquante-cinquième anniversaire de notre souveraine nationale, est parti pour être des plus solitaires cette année àNouakchott. Les rues de la capitale sont vides car, le peuple a d’autres préoccupations. Sur les avenues Nasser et De Gaulle, des policiers prennent leur petit déjeuner devant des chauffeurs de taxis en quête de clients. 

C’est dans la capitale économique que le Chef de l’Etat Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est rendu avec son staff pour célébrer l’évènement. Décentralisation oblige. Mais le 28 novembre a depuis 1990, franchi un autre palier pour ne plus devenir la « fête nationale », mais celle des 28 soldats pendus par leurs frères d’armes pour bien des mauritaniens.

L’énigme de cette abomination a surtout vécu à cause de son caractère iconoclaste et anti conformiste qui a complètement bouleversé la géopolitique entre le peuple et son armée. Une posture qui ne peut cacher un choc émotionnel et les nombreuses condamnations qui en ont résulté.

Si l’armée, dresse haut le drapeau national, chez les civils il est berne, surtout au niveau des organisations des droits de l’homme, des partis politiques et des réfugiés de la vallée qui sous la direction de la Coordination des Organisations de Réfugiés au Sénégal, la célèbre dans le recueillement à Bokoul dans le département de Dagana.