L’Irak somme la Turquie de retirer ses troupes de son territoire En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/05/l-irak-somme-la-turquie-de-retirer-ses-troupes-de-son-territoire_4825143_3218.html#BOsjPM80sfLoluGo.99 | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

L’Irak somme la Turquie de retirer ses troupes de son territoire En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/05/l-irak-somme-la-turquie-de-retirer-ses-troupes-de-son-territoire_4825143_3218.html#BOsjPM80sfLoluGo.99

lun, 07/12/2015 - 12:14

L’Irak a appelé samedi 5 décembre la Turquie à retirer « immédiatement » ses troupes de son territoire après le déploiement de soldats turcs dans les environs de Mossoul (au nord), selon un communiqué officiel.

Le déploiement turc est considéré comme « une sérieuse violation de la souveraineté irakienne », a ajouté le communiqué diffusé par le premier ministre Haider al-Abadi.

Selon l’agence progouvernementale turque Anatolie, quelque 150 soldats turcs sont arrivés vendredi dans les environs de Mossoul, deuxième ville d’Irak occupée par l’organisation djihadiste Etat islamique (EI), dans le cadre d’une mission d’entraînement des troupes kurdes irakiennes.

Entraînement des « peshmergas »

Ce contingent turc, soutenu par 20 à 25 chars, s’est déployé dans la région de Bashika, a ajouté l’agence. Des soldats turcs sont présents depuis deux ans et demi dans le nord de l’Irak dans le cadre d’un accord de coopération destiné à l’entraînement des « peshmergas », les troupes de la région autonome du Kurdistan irakien.

« Nous avons la confirmation que la Turquie a envoyé en territoire irakien des troupes estimés à près d’un régiment blindé, accompagnées de chars et d’artillerie prétendument pour entraîner des groupes armés, et cela sans la demande ou l’aval des autorités fédérales irakiennes », a protesté le communiqué officiel irakien.

Le mouvement militaire opéré vendredi l’a été dans le cadre d’une rotation des effectifs affectés à cette mission, selon Anatolie.