Le détenu Brahim Ould Bilal écrit : Les télévisions nationales et IRA, entre diabolisation et insouciance | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

Le détenu Brahim Ould Bilal écrit : Les télévisions nationales et IRA, entre diabolisation et insouciance

jeu, 03/03/2016 - 12:40

Nous avons suivi, lundi 29/02/2016, la couverture de consacrée par certaines chaines « nationales » à la marche pacifique d’IRA qui a sillonné les principales artères de la capitale.

Une marche qui entre dans le cadre des manifestations entreprises par l’Organisation depuis plus d’un an, pour exiger la libération de son président et de son vice-président emprisonnés sans raison.

Nous avons constaté que la « couverture » des marches organisées par IRA par les chaines de télévisions nationales peut être divisée en quatre groupes :

La télévision « nationale » et Sahel TV (la télévision d’Ehel Ghada) : elles ignorent, tout simplement, cette organisation. Elles s’échinent à montrer le visage d’une Mauritanie arabe et blanche, et pas autre chose.

Chinguitti TV : cette chaîne dont l’actionnaire majoritaire est l’homme d’affaire Ould Lahah, fait preuve d’un racisme qui dépasse, de loin, celui de la télévision officielle. Elle s’ingénie à ternir, comme elle peut, l’image d’IRA. Par exemple, le titre donné à la manifestation du lundi était : « violents affrontements entre la police NATIONALE et des militants de l’organisation NON RECONNUE IRA. Un message qui vise à diaboliser notre organisation, quand on sait que les images pries par cette chaîne ne présentent que la police. Des affrontements, on ne voit rien ! Aucune image de « l’armée » qui a attaqué notre police nationale. Cette chaîne privée parlait-elle de non-reconnaissance quand elle émettait de l’étranger ?

La chaine Al watania (propriété d’Ehel Weddady) : cette télévision publie tout ce qui a trait à une « dissidence » au sein d’IRA, comme si elle avait été créée expressément pour cela.

Al mourabitoun : une télévision qui lutte pour sa survie et essaie d’être la plus objective possible, malgré sa ligne opposée à tout comportement répréhensible. Elle présente une information très sommaire mais objective sur IRA et ce qui a trait au combat des harratines mais choisit les expressions les plus générales, ignorant l’essentiel, pour ne pas vexer la HAPA qui n’accepte que la langue de bois. Certainement que l’émission « vi samim » (en profondeur) que présente le brillant journaliste Wadiaa, et la couverture du scandale de l’école « Nassiba 1 » sont les meilleures preuves que la HAPA comprend très bien sa mission : il est inadmissible d’avoir deux invités harratines pour parler de l’affaire Nassiba 1, concernant les souffrances de leur communauté, mais que Dedda Mohamed Lemine Saleck anime, chaque semaine, l’émission la « jemaa », la plus exécrable des émissions, avec 4 invités d’une même communauté pour vanter le passé « glorieux » de la communauté maure, cela mérite récompense par l’attribution de la présidence d’un conseil d’administration !

Salutations et haute considération aux militants d’IRA. La victoire est proche.

Brahim Bilal Ramdane, vice-président d’IRA