mauritanie | Elhourrya

video

Elhourriya Zoom

social

mauritanie

Elections : Ne faisons pas du tort à Messaoud

mer, 12/09/2018 - 17:46

Messaoud Ould Boukheir, président de l’Alliance populaire progressiste (APP) a encore fait (le mauvais) choix, disent ceux qui parlent au nom du cœur, pas de la raison.

La CENI et les 12 travaux d’Hercule

dim, 12/08/2018 - 22:22

Je n’ai compris, "en situation", le sens véritable du dicton « elli mahou ve deygue rjiil » (quelque chose comme : celui qui n’est pas sur le champ de bataille est brave) que quand j’ai vu de près, le travail de ruche que mènent les hommes et femmes de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Vingt-quatre heures sur vingt-quatre heures. Mobilisation totale. Comme à l’armée où, en temps de guerre, on reste sur le qui-vive.

« Bolletiguement » correct mais…

ven, 30/12/2016 - 12:43

Bravo ! Bravo ! Bravo ! Nous avons gagné la « guerre » (médiatique) contre le Maroc.

Aziz ! Aziz ! Aziz ! Cette fois, ce n’est pas Zeidan seul qui lance ce cri triomphal par lequel la majorité nargue les oppositions « opposées » mais tous ceux qui cherchent à tirer un profit quelconque de la « reddition » du Maroc.

Le dialogue : la panacée (réaction)

mar, 12/04/2016 - 18:36

J’ai lu, en fervent admirateur, l’analyse très relevée, à tous points de vue, du ministre Mohamed Haibetna Ould Sidi Haiba dans laquelle il est question du dialogue, d’Aziz, des « aziziens » mais surtout de la manière dont le pays est géré par cet homme aux manières très controversées.

Financements : Beaucoup d’argent et de…misère

dim, 03/04/2016 - 23:45

Au moment où l’on évoque une énième visite du président Mohamed Ould Abdel Aziz au Hodh Chargui, cette «réserve » électorale qu’un pouvoir ne peut ignorer, la signature de plusieurs accords de financements avec des fonds arabes sont destinés au développement du nord et du sud. Deux lignes d’interconnexion électrique entre Nouakchott et Nouadhibou et la Mauritanie et le Sénégal.

Foot : on est déjà arrivé

ven, 25/03/2016 - 18:58

Le foot ce n’est pas mon fort. Le sport de manière générale. Je n’étais pas, non plus, de ceux qui pensaient que le sport roi a fait des progrès en Mauritanie. Comme toute autre chose, je voyais les « succès » de la FFRIM d’Ahmed Ould Yahya et de Moussa Ould Khairy comme manifestation de « l’éphémérité » caractéristique de nos actions. Le match Mauritanie-Gambie a changé ma perception des choses.

La politique de la « punition collective » se poursuit contre nos compatriotes vivant en Angola

mer, 23/03/2016 - 13:08

Nonobstant l’information qui fait cas de l’enterrement, quasi quotidien, de 500 personnes à cause de l’épidémie mortelle qui fait des ravages dans ce pays, nos compatriotes vivant en Angola vivent des conditions difficiles, tués par la fièvre jaune et visés par les « escadrons de la mort » qui prennent les mauritaniens pour leur cible depuis que la crise économique a pris de l’ampleur dans cet Etat naguère très prospère.

Comme la nature a horreur du vide, l’éducation a horreur de l’injustice.

lun, 14/03/2016 - 09:20

Aujourd’hui, j’ai décidé de parler de ce secteur qui a résisté à toutes les réformes entreprises depuis l’indépendance à nos jours. Je ne le fais pas pour moi, non. Car je n’attends plus rien de ce côté-là. Aujourd’hui, mes revenus proviennent, pour l’essentiel, de mes prestations pour un cabinet d’affaires et de relations publiques marocain et de journaliste free lance.

Peuple de « zéhéros », le train Mauritanie déraille

lun, 07/03/2016 - 20:22

La farce n’a que trop duré. Je parle de notre « démo-gâchis ». Je ne reviendrai pas sur l’Ere Taya parce que celle d’Aziz suffit pour illustrer le propos que je tiens. Certains me diront même que ce que nous vivons aujourd’hui n’est que le prolongement de nos déboires d’hier. Et ils ont raison. La « révolution » de 2005 n’a pas été une rupture et la « révolte » d’août 2008 encore moins.

Source : la crise de certains médicaments et produits pharmaceutiques est due à leur exportation frauduleuse

lun, 07/03/2016 - 11:29

Une source médiatique, citant « une source particulière » explique la rapidité de l’épuisement de certains stocks de médicaments rares et de produits pharmaceutiques par leur exportation frauduleuse vers des pays voisins (Mali et Sénégal), comme le montre un contrôle mené récemment par les autorités mauritaniennes.

Pages